UN JOURNAL SONORE DU MENÉ

-installation sonore en 7.1

-diffusion à la rentrée 2019 dans l’émission “par ouïe dire” sur la RTBF la première -stéréo

 

Ce projet est né de l’envie de raconter mon village d’une autre manière.

Ce territoire rural a longtemps été délaissé. Jusqu’à la moitié du XXè siècle, une grande partie de la région était couverte de landes. Les habitants y survivaient, dans des petites fermes et villages, éloignés des gros bourgs et des voies de circulations.

Dans les années 80, Le Mené est devenu un gros pôle agro-alimentaire. Les petites fermes se sont transformées en élevage industriel de cochons et l’abattoir Kermené s’est peu à peu agrandit pour devenir l’un des plus grand d’Europe. 2000 cochons y sont tués tous les jours pour fournir les Leclerc d’une grande partie de l’Europe. Cet abattoir est un lieu secret pour qui n’y travaille pas. Les caméras et les micros y sont proscrits.

 Alors, j’ai choisi de raconter la vie autour de l’usine. Pendant plusieurs mois, j’ai parcouru le village et ses environs avec mes micros, récoltant des paysages sonores, des voix, des sons d’activités humaines. Et en me saisissant du réel comme d’une palette de couleurs, j’ai composé une promenade impressionniste, avec pour idée de rendre compte de la richesse sonore de mon village.